CHOISISLAVIE.com

CHOISISLAVIE.com

Drapeau Anglais
EN

Drapeau Français
FR

Drapeau Portugais
PT
Religions
base_jump

"J'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. CHOISIS LA VIE, afin que tu vives, toi et ta descendance"

La BIBLE, livre du Deutéronome, chapitre 30, verset 19

COMPARATIF DES DIFFÉRENTES SPIRITUALITÉS, RELIGIONS, PHILOSOPHIES ET SECTES

Le tableau ci-dessous ( 4 pages ) est une approche rapide, un résumé des points principaux.
( + pour approfondir )

Origine
Fondateur
Base
doctrinale
Divinité(s)
Dieu
Jésus-Christ l' Homme Le Problème Solution
Rédemption
Au-delà
Origine
Fondateur
Base
doctrinale
Divinité(s)
Dieu
Jésus-Christ l' Homme Le Problème Solution
Rédemption
Au-delà
Scientologie Lorsqu'il était auteur de science-fiction, le futur fondateur de la Scientologie, Ron Hubbard, déclarait : "Si vous voulez devenir vraiment riche, fondez une religion".
En 1938, il se consacre à la philosophie et réfléchit sur l'impulsion fondamentale qui anime la vie. C'est en 1950 qu'il publie La Dianétique, ouvrage phare du mouvement.
Le livre "Dianétique : la science moderne de la santé mentale" et les centaines d'autres ouvrages de Ron Hubbard concentrent la doctrine de la scientologie.
La dianétique démontre ce que l'esprit fait au corps, et présente une technologie de guérison spirituelle.
Notion secondaire au choix de l'adepte.
Il y a de nombreux dieux, mais l'existence d'un Dieu personnel est niée.
Jésus n'est pas Dieu, juste un être sans intérêt. L'homme est fondamentalement bon. Son mental enregistre tout pour son bien. Sa pensée est toute-puissante sur son corps.
L'homme peut agir de mauvaises façons qui engendrent les problèmes, la maladie et la mort. Les efforts et le travail de l'homme sur lui-même l'élèvent vers le salut, au moyen de l'"audition", de cours et de matériel très coûteux (l'électromètre qui n'est qu'un ohmmètre). La "dynamique", "impulsion" à huit niveaux, conduit à la "survie", la réincarnation et l'immortalité.

+

+

+

Shintoïsme Le Shintoïsme (shinto - la voie des dieux) est la croyance traditionnelle la plus ancienne du Japon.
Des sources d'information sur ce sujet (Kojiki, Nihongi et Engishiki) sont datées autour des années 712 à 720.
Depuis toujours, les Japonais vénèrent les divinités du ciel et de la terre, et vouent un véritable culte aux ancêtres.
La recherche de pureté, le tissu social, le sens de l'esthétique sont des éléments importants du Shintoïsme.
Une multitude d'êtres divins : les kami, pouvant faire le bien ou le mal. Pas présent. Il doit tendre vers l'état idéal, la pureté et la sincérité intérieure (Makoto), afin de plaire aux kami, et s'assurer une vie heureuse. La peur de la souillure (contact du sang, ou de la mort, etc) et la peur d'offenser les kami. La purification rituelle (Harai) ôte la souillure intérieure et extérieure, et permet d'obtenir la faveur des kami. Fusion avec le néant (bouddhisme).

+

Sikhisme Né près de Lahore, dans l'actuel Pakistan, Guru Nanak (1469-1539) a fondé le sikhisme au 16 éme siècle. Il a voyagé en Inde et dans le monde musulman, avant de fonder Kartarpur "la ville du Créateur" (Pendjab, Pakistan) ou une communauté va suivre son enseignement.
Neuf autres gurus lui ont succédé.
Guru Nanak a dit : " Il n'y a ni hindou ni musulman, vous êtes des disciples ".
C'est ainsi que le mot Sikh (disciple) se répand.
Le 10 ème et dernier guru, guru Gobind Singh (1666-1708) décréta qu'après lui, le guide spirituel serait le livre, Guru Granth Sahib, considéré comme un guru vivant. Recueil d'hymnes et de poésies, c'est le livre sacré des sikhs.
Un dieu unique, abstrait et impersonnel, créateur, mais pas de trinité divine.
Guru Nanak l'appelle "Le Nom Vrai" (Sat Nam).
Peut-être un maître semblable à Guru Nanak, mais pas un sauveur. Les humains sont l'ordre le plus haut de la création, mais ils sont séparés de Dieu. Les circonstances actuelles ont été déterminées par leur comportement passé et leur conduite actuelle façonnera la prochaine vie.
Il est sous la loi du karma.
Les désirs égoïstes de l'homme et son ignorance de Dieu engendrent les cycles sans fin de la réincarnation, la misère et le malheur. Vénération du nom divin (Nam), chants, service (Seva) et fraternité (Daswand), œuvres et dévotion, charité, humilité et piété sont des chemins vers la spiritualité. Briser le cycle de transmigration de l'âme (naissance continue, mort et renaissance = réincarnation) permettra d'accéder au divin et à la délivrance (Mukti).
Union de l'âme avec dieu.

+

Origine
Fondateur
Base
doctrinale
Divinité(s)
Dieu
Jésus-Christ l' Homme Le Problème Solution
Rédemption
Au-delà
Sophrologie Alfonso Caycedo, neuropsychiatre est séduit par l'hypnose et invente, en 1960, la sophrologie, "science qui étudie la conscience humaine en harmonie".
Il découvre ensuite la phénoménologie, puis abandonne l'hypnose pour s'orienter vers une technique yogique.
Les origines sont à puiser dans le mesmérisme (théorie du "fluide universel"), la psychanalyse, l'auto-hypnose, le yoga et diverses religions et philosophies. Les dieux "non nommés" des courants orientaux, ésotériques, occultes du bouddhisme, de l'hindouisme, du taoïsme, mais sans vrais repères. Aucune notion spéciale. L'homme est malade, névrosé et stressé. Il est mal dans sa peau. Il a une mauvaise perception de sa corporalité et ne connait plus le bonheur. L'homme doit restructurer sa personnalité par la relaxation dynamique, le hatha-yoga, le zen, le training autogène, l'autosuggestion, et avoir une réalité objective pour trouver le bonheur et la paix. Pas d'affirmation à ce sujet, mais forte empreinte d'hindouisme, de bouddhisme et de taoïsme.

+

Taoïsme C'est 500 ans avant JC que le taoïsme a pris forme, issu de rites (li) nécessaires à l'accomplissement du "mandat du ciel" (Tao).
Selon la légende, Laozi (Lao Tseu), sage chinois, contemporain de Confucius est à l'origine de cette "philosophie", développée également par le penseur Zhuangzi.
Taoïsme, bouddhisme et confucianisme partagent des principes fondamentaux.
Laozi aurait écrit leTao Te King, texte de base du taoïsme.
Le Zhuangzi et le Liezi sont d'autres écrits.
Ils enseignent la voie naturelle du Tao, le principe du "non-agir" (wu-wei), le concept du yin et du yang (principe du féminin et du masculin), puis le ch'i (souffle).
Le Tao : principe suprême d'ordre et d'unité du cosmos, au-delà de toute distinction morale. Pas présent. L'homme doit vivre en harmonie avec "la voie" de la nature (Tao) qui conduit à l'harmonie, la santé et la paix. L'humanité est dans le chaos car l'homme ne vit pas cet équilibre et résiste au lieu de ne pas agir (wu-wei).
Les contraintes politiques et sociales entravent sa liberté de chercher l'unité avec le tao.
Prendre conscience de l'action du Tao dans le monde et vivre en harmonie avec lui.
Pas d'actions contraires à la nature, et laisser le tao suivre son cours.
La conscience individuelle de l'homme cesse d'exister, mais sa force vitale est "recyclée".

+

Témoins de Jéhovah Charles Taze Russel, presbytérien, côtoiera également des adventistes.
Il prédit le retour spirituel du Christ en 1914.
Il crée la Société de la Tour de Garde en 1881, qui deviendra "l'Association Internationale des Étudiants de la Bible".
Joseph Franklin Rutherford lui succédera et l'association deviendra Les Témoins de Jéhovah en 1931
La traduction de la Bible appelée " Les Saintes Écritures, Traduction du Monde Nouveau ", est le texte de base du mouvement.
Cette traduction n'est pas faite d'après les textes originaux (étude de Pierre Oddon + étude d' Eric Podico) et est reconnue altérée, non fidèle et tendancieuse.
Seul le Père est Dieu.
Il n'y a pas de trinité, Dieu est une seule personne.
Première créature de Dieu, il est devenu un dieu à 30 ans.
Il n'est pas ressuscité corporellement et ne peut pas être ni prié ni adoré.
L'homme est une âme mortelle, qui meurt avec le corps. Depuis la désobéissance d'Adam et d'Eve, l'homme est mortel et est soumis au mal. Adhésion sans réserve à la "Société" des Témoins de Jéhovah, et à tous ses enseignements. Participation assidue aux réunions, colportage et disponibilité. Les méchants périront dans un état de non- existence, et les croyants vivront sur une terre renouvelée.
Seuls 144 000 élus (le petit troupeau) habiteront avec Dieu au ciel.

+


+

Origine
Fondateur
Base
doctrinale
Divinité(s)
Dieu
Jésus-Christ l' Homme Le Problème Solution
Rédemption
Au-delà
Théosophie Helena Blavatski a fondé la société théosophique en 1875. Elle présente le principe théosophique occulte ancien d'une vérité universelle dans les religions et philosophies.
Une théosophe dissidente, Alice Bailey, créa l'école Arcane et lança le nouvel âge.
Lui succédèrent Annie Besant et Rudolf Steiner, fondateur de l'anthroposophie.
La théosophie est profondément marquée par les religions orientales, dont l'hindouisme.
"La doctrine secrète", est l'ouvrage de base de la théosophie. On y retrouve les idées du nouvel âge (spiritisme, occultisme, ésotérisme, panthéisme et réincarnation).
Toutes les religions ont une vérité universelle et des maîtres de sagesse (Mahatma), des membres de la Grande Fraternité Blanche gouvernent le monde.
Dieu n'est pas une personne.
La vraie divinité est un principe nommé "karma" qui régit la vie universelle.
Jésus est un avatar de Dieu, une incarnation du divin, dans la lignée de Krishna et bouddha.
Il a été disciple des prêtres égyptiens versés dans les sciences occultes.
Sa mort n'a aucune valeur expiatoire.
Les êtres humains renferment un principe immortel : la monade, le soi, leur individualité. Ils sont inconscients du lien existant avec leur nature divine.
L'homme construit sa propre destinée, et met en mouvement les causes de son bonheur et de son malheur.
Sans connaissance théosophique, il est considéré comme ignorant. Il meurt.
L'homme doit réaliser l'union des deux principes, l'individualité transpersonnelle et la personnalité d'incarnation.
Les théosophes sont les intermédiaires entre lui et les Mahatma.
Il doit subir un processus d’évolution à travers ses réincarnations et acquérir la connaissance des dieux par une expansion de sa conscience.
Les âmes se réincarnent constamment pour atteindre la perfection à laquelle tous parviendront.
Le but final est la fusion de toutes les âmes en une seule.

+

Transhumanisme Ce courant de pensée, né dans les années 60 dans la Silicon Valley (Californie) prône la transformation de l’humain au moyen des nouvelles technologies.
Les singularitariens, Ray Kurzweil, Larry Page (Google) et bien d'autres, désirent rallonger la vie et accéder à l'éternité.
D'autre part, Mark Zuckerberg (Facebook) veut s'inspirer du modèle de l'église.
Biogénétique, intelligence artificielle, nanotechnologies, cryogénisation ont pour but d'éliminer le vieillissement et augmenter les capacités humaines pour, si possible, accéder à l’immortalité (société Calico, fondée par Google).
Les grands acteurs d'internet (GAFAM, Google Apple Facebook Amazon Microsoft) véhiculent ce "soft power" (influence pacifique).
Anthony Levandowski, père de la voiture autonome, a fondé aux États-Unis une organisation religieuse pour "développer et promouvoir la prise de conscience d’une divinité basée sur l’intelligence artificielle afin d'améliorer la société". L'homme "se sauve" lui-même par la science et les technologies.
La résurrection en Jésus-Christ devient hypothétique.
L'homme est un algorithme biochimique.
Il suit un processus d'évolution.
L'âge et la vieillesse diminuent ses facultés, sa résistance aux maladies, pour le conduire à la mort. La biogénétique et la convergence NBIC, c'est-à-dire la convergence des Nanotechnologies, Biotechnologies, de l'Intelligence artificielle et des sciences Cognitives conduiront l'homme à sa rédemption.
Avènement d'un homme "augmenté" aux capacités physiques et mentales décuplées.

+

Puce boule verte PAGE 1   -  PAGE 2   -  PAGE 3   -  PAGE 4  -

retour accueil retour haut de page